Ordonnance de séparation des activités de conseil et de vente de produits phytopharmaceutiques

Le PCIA a apporté sa contribution lors de la consultation des acteurs sur la séparation du conseil et de la vente.Pour une réelle indépendance du conseil ET pour une plus grande clarté pour les agriculteurs sur les personnes leurs délivrant le conseil, nous ne pouvons accepter que des personnes physiques et/ou morales en lien avec la vente et l'application d'intrants détiennent la moindre partie du capital d'une entreprise de conseil.

Le PCIA a apporté sa contribution lors de la consultation des acteurs sur la séparation du conseil et de la vente.

Pour une réelle indépendance du conseil ET pour une plus grande clarté pour les agriculteurs sur les personnes leurs délivrant le conseil, nous ne pouvons accepter que des personnes physiques et/ou morales en lien avec la vente et l’application d’intrants détiennent la moindre partie du capital d’une entreprise de conseil. De même qu’il est inadmissible que des conseillers détiennent des parts dans les entreprises et organismes liés à la vente et à l’application d’intrants.

Le PCIA défend une totale indépendance du conseil. Il est indispensable pour les agriculteurs, chefs d’entreprise, d’identifier clairement les conseillers afin d’avoir conscience des tenants et des aboutissants du conseil délivré!

Le conseil privé indépendant est une question de confiance et de respect du client!